V65 NTXC'est au salon de Milan 1981 que le prototype V50TS est présenté. Il reprend l'idée développée quelques années avant par l'importateur français. Le moteur est le même que sur la V50, la boîte est la boite police avec des rapports plus courts, la fourche à axe déporté est de marque PAIOLI et les amortisseurs ont un débattement de 100 mm(les TT et NTX seront équipés en MARZOCCHI). Enfin les gentes sont à rayons et la roue avant de 21" ne se voit dotée que d'un seul disque de frein. Cette machine préfigure les modèles TT puis NTX.
Malgré leurs qualités, ces motos sont trop lourdes pour un usage très typé tout-terrain. De plus, trois autres défauts sont à signaler : le bridage excessif à l'échappement, qui de surcroît est sujet à la corrosion, une démultiplication trop courte et enfin un freinage trop juste. Ces petits problèmes nuiront à la diffusion de ces modèles.
En 1979 une équipe française s'engage pour le Dakar avec 5 V50 modifiées. Les pilotes étaient: Bernard Rigoni qui finira 48ème, Alain Piatek, Alain Legrand, Eric Breton et Martine Renier. Tous les quatres abandonneront. En 1981 on peut voir deux V50 au départ du Dakar pilotés par: ??? Petit et Jacques Verley. Aucun n'arrivera a Dakar. De nouveau en 1982 3 V50 sont engagées, elles sont pilotées par: Gérard Licari, Alain DeImart et Alain Demoor. Cette année là non plus, aucune n'atteindra le but. En 85 un privé italien participe à cette course: Claudio TORRI. Sa moto ressemble fort à une Baja mais serait un proto spécifique pour ce Dakar. Enfin en 1986 l'usine décide de construire deux protos en 750 cm3 pour contrer les BMW et autres twins. 3 Baja les accompagneront.
Un modèle supermotard, équipé du moteur du Lario, sera développé pour la compétition par Motobel en 1986.