Depuis que je m'intéresse aux petits blocs et malgré, ou à cause, de la mauvaise réputation de ces modèles j'ai toujours voulu avoir un 4 soupapes. Des potes ont eu beau me prévenir, en ayant possédé certains que c'était des puits à embrouilles, j'ai tenu bon. En Février 2006 après un voyage plein de rebondissements (ca commence même avant de prendre possession de la bête) je fais l'achat d'un V75(en haut à gauche) dans une partie cycle de V65GT. Le proprio me fait cadeau de pas mal de pièces du 650 et du cadre du V75 qui est tout rouillé, la moto ayant brulé.
A ce moment je prévois de faire sabler et repeindre le cadre de manière a refaire le V75 d'origine. Non pas que je soit fan de la rondelle d'origine mais pour un V75 je pense que ca vaut le coup de le refaire proche de ce qu'il était en sortant des chaines Guzzi, car une bonne majorité ont été transformés. Je commence donc à récupérai grâce au Net les pièces qu'il me manque pour l'habillage.
En mai 2006, première déconvenue: le consessionnaire Guzzi chez qui j'emmène la roue arrière pour mettre une chambre dans le tubeless me foire la roue. Il ne reconnaitra pas ce qu'il a fait et prétexte le passage dans un nid de poule.... En juin c'est pire, je casse le moteur sur la rocade d'Amiens. Un bon paquet de motards me passent à côté alors que je pousse la moto. Aucun ne s'arrête......enfoirés!
Je me dis donc que je vais remiser cette moto quelques temps puis la restaurer. Venant d'acheter une maison avec ma copine, je n'ai pas trop le temps d'y penser pour le moment. Continuant à chercher des pièces sur le Net, en Juin 2007, je tombe sur un gars qui vend une moto en état et une quasi compléte pour pièces. Il accepte de me vendre l'épave mais il habite à 1000 bornes de chez moi. Je vais donc pouvoir vérifier une nouvelle fois que la solidarité entre guzzistes n'est pas du blahblah. J'appelle un pote qui habite dans le coin du vendeur, en fait c'est à 50 bornes de chez lui. Il accepte de passer prendre la moto, d'avancer l'argent et, ca tombe bien, il vient passer des vacances du côté de Blois. Ne pouvant pas le rejoindre, il faut que je trouve quelqu'un pas loiun qui puisse stocker la machine le temps que je puisse aller la chercher. Un autre gars de la liste de diffusion de la Scudéria me contacte car il peut prendre en charge la moto à Blois et la stocker du côté d'Orléans. Enfin je prend possession de l'épave au début Juillet 2007, merci à Axel et à Frapi. Une fois toutes les pièces sorties de la voiture, je fais l'inventaire(en bas à gauche). Le gars m'avait bien dit que la culasse gauche était HS mais il devait la mettre quand même, elle n'est pas là. Pareil pour les pistons et les bielles, le gars m'a caroté et malgré un mail de relance, pas de nouvelles.
Malgré tout je reste zen et je devrait avoir quasiment tout ce qu'il me faut pour refaire le V75 d'autant que le cadre est bon et j'ai la carte grise.